BATTLE ROYALE

Toutes les informations sur Battle Royale, le livre de Koushun Takami

Accueil
L'univers
L'auteur
Les films et mangas
Les impressions
Liens

La République d'Extrème Orient

Cet archipel est situé à l'Extrême-Est du continent asiatique. Le leader de cette nation, aussi appelé "président" (ou parfois ReichFuërer dans le roman), a instauré une république socialiste bien particulière. Que ce soit les sorties du territoire, l'accès aux informations en provenance de l'extérieur ou l'importation de produits étrangers, tout est strictement limité. Voilà le genre de mesures qui fait de ce pays une nation quasi-isolée. De plus, l'armée et la police sont des entités extrêmement puissantes et les passages aux tribunaux pour activisme anti-gouvernemental sont légions. Malgré cette politique de la Terreur manifeste menée par le gouvernement, l'exportation de divers produits manufacturés est florissante. Cette puissance économique permet à ce pays d'avoir le meilleur PNB par habitant au monde. En résumé, une grande partie de la population s'est soumise à la politique du gouvernement et oeuvre avec acharnement à la production de produits de qualité supérieure. Ayant une vie paisible et confortable, elle ne fait rien pour s'opposer à la volonté du gouvernement. Voilà pourquoi le quotidien des protagonistes du roman semble être, au premier abord, des plus normal.
Dans cette nation bafouant les droits civils, le gouvernement feint d'ignorer les remontrances des Etats-Unis d'Amérique, son grand ennemi. Le roman insiste beaucoup sur l'antiaméricanisme des membres du gouvernement et de l'armée ; on suppose que l'Etat a développé une "guerre froide" issue d'une volonté de revanche suite à la Seconde Guerre Mondiale. L'Etat affiche une politique belliciste et exalte les valeurs de l'armée ; il n'aurait pas droit, suite à des traités inconnus, de lever une armée de conscription, ce qui l'oblige à recruter des soldats sur volontariat.
D'une manière intéressante, le Président ne semble pas très familier aux protagonistes ; chaque gagnant du programme est censé se voir offrir un mot écrit de sa main. Kawada Shogo affirme que le mot "aurait pu être écrit par un enfant," suggérant que le Président n'est peut-être qu'une création de l'armée, qui détient le vrai pouvoir politique, pour conserver une fiction démocratique dans l'Etat
RETOUR